Templates by BIGtheme NET

Atelier d’écriture littéraire « Ecrire la frontière » Appel à participation par Insaf Machta

 

 « Si toute littérature est assaut contre la frontière » comme l’écrit Kafka dans son Journal, il serait tout aussi juste d’ajouter que la littérature peut être aussi une exploration réaliste et/ou poétique de la frontière et de l’entre-deux de manière générale parce qu’elle interroge les rapports entre l’ici et l’ailleurs, parce qu’elle redéfinit sans cesse leurs contours,  en fait quelque chose de mouvant mais également parce qu’elle s’attache à restituer le clair-obscur, l’ambiguïté du monde intérieur et extérieur. Partant de ce constat, nous invitons les participants à l’atelier d’écriture à explorer ce que leur évoque le terme « frontière » et à partir de certaines de ses significations réelles et/ou métaphoriques (séparation dans le sens géopolitique, entre-deux, lieu de contacts et d’échanges, séparation et interaction entre deux mondes ou deux univers, limites intérieures, frontières de soi, limites des corps…) pour construire un univers fictif et/ou poétique s’inspirant de la réalité ou la transcendant et de restituer cet univers dans un texte qui pourrait prendre des formes différentes : récit, poème, scène, essai et de le proposer aux animateurs de l’atelier. Ces derniers procèderont à une sélection des textes qui feront l’objet de discussions et de réécritures dans le cadre de l’atelier qui se déroulera du 29 octobre au 1er novembre 2015 au Café Théâtre du Nord à Tajerouine. Les textes peuvent être écrits dans les trois langues suivantes : l’arabe tunisien (appelé communément le dialectal tunisien), l’arabe littéraire et le français. Comme nous veillons à ce qu’il n’y ait pas de frontières entre ces langues et à favoriser toutes sortes d’interactions entre elles conformément d’ailleurs à ce qui caractérise la réalité linguistique du pays, les participants ne seront pas répartis selon les langues dans lesquelles les textes sont écrits. Au cloisonnement des préoccupations littéraires des arabophones et des francophones, nous préférons le multilinguisme, parti pris qui nous permettra de mieux réfléchir ensemble sur ce qu’est le geste d’écrire aujourd’hui.

L’âge des participants variera entre 16 et 25 ans. Les participants de moins de 18 ans doivent habiter à Tajerouine. Les autres peuvent venir de toutes les régions du pays, y compris du Nord-Ouest. L’association Nachaz-Dissonances se charge des frais du transport. Les participants qui ont plus de 18 ans seront hébergés au Café Théâtre du Nord à Tajerouine.

Les candidatures et les textes les accompagnant doivent être envoyés à l’adresse mail suivante : associationnachaz@gmail.com.

Vous trouverez le formulaire d’inscription sur la page facebook de l’événement et sur la page de l’association Nachaz-dissonances :

https://www.facebook.com/events/517969761688664/

https://www.facebook.com/Nachaz-Dissonances-445148138994585/timeline/?ref=hl

En marge de l’atelier, nous programmons d’autres activités : projection de deux films sur le thème de la frontière, une rencontre avec l’écrivain Zinelabidine Ben Aïssa et une soirée slam.

 

Print Friendly

ăn dặm kiểu NhậtResponsive WordPress Themenhà cấp 4 nông thônthời trang trẻ emgiày cao gótshop giày nữdownload wordpress pluginsmẫu biệt thự đẹpepichouseáo sơ mi nữhouse beautiful