Templates by BIGtheme NET

à la une

Entre projection et représentation (2)


Tahar Chikhaoui

tahar

Projection /représentation avons-nous dit[1].  La question de l’artiste comme celle du chercheur pose davantage la question de la liberté individuelle que celle de la démocratie politique. Entendons-nous bien : sous le régime de Ben Ali et davantage sous celui de Bourguiba, moins irrespectueux de l’art, des voix singulières se sont fait entendre dans le domaine du cinéma comme dans les années 80 ...

Lire la suite...

Entre projection et représentation (1)


Tahar Chikhaoui

tahar

Tâtonnant, incertain, provisoire, le texte qui suit est plus (ou moins) qu’une hypothèse : une réflexion en cours, que je mets à l’épreuve d’une réalité mouvante et d’un débat souhaité. Le premier jet d’une série d’articles  qui seront autant un développement que des tentatives d’affinement d’une réflexion articulée autour de quelques dualités telles que représentation/projection, culture/art, démocratie/liberté prenant appui sur ...

Lire la suite...

Une occasion manquée pour la démocratie :


GARDER LE CAP
Jocelyne Dakhlia

jocelyne

Le paysage politique tunisien devient à la fois plus clair et plus confus que jamais. Claire est sa polarisation croissante, toute dynamique de regroupement de partis mise à part, entre « islamistes » et « progressistes laïques», mais le caractère approximatif et, au final, inadéquat de ces deux appellations restitue immédiatement ce qui est aussi sa confusion. La bipartition de la société politique qui ...

Lire la suite...

Temps, Révolution et transition


Amna Guellali

amna

Un an après la Révolution tunisienne, le temps a passé sur ce moment absolument unique, délirant et hautement improbable où l’une des dictatures les plus odieuses de la planète s’est effondrée comme un château de cartes, laissant place à une réalité soudain dévoilée et la prise de conscience de l’ampleur du chantier à réaliser.  Le chemin parcouru depuis lors révèle ...

Lire la suite...

Le peuple et ses masques


Hichem Abdessamad

hichem3

Au commencement, il y a le peuple « sans qualités », celui, quantifiable, des démographes et qui se décline uniforme, le temps d’un recensement, avant de se redistribuer en classes sociales et autres “catégories socioprofessionnelles”. Dans les périodes de « calme plat », le peuple considéré dans son ensemble est perçu comme amorphe, atone, accablé de servitude volontaire[1]. Ce qu’on appelle l’agitation sociale, toujours corporative comme ...

Lire la suite...

ăn dặm kiểu NhậtResponsive WordPress Themenhà cấp 4 nông thônthời trang trẻ emgiày cao gótshop giày nữdownload wordpress pluginsmẫu biệt thự đẹpepichouseáo sơ mi nữhouse beautiful