Templates by BIGtheme NET

Textes

Des mots et des idées en Politique


Ikbal Zalila

L’ouverture soudaine et totalement débridée du champ politique l’a paradoxalement lesté d’une opacité  qui rend illusoire toute prétention à en appréhender  la complexité, encore moins à le projeter dans un devenir. Finis les beaux jours où résignés ou presque à vivre à l’ombre d’une dictature prédatrice on refaisait le monde en échafaudant mille et un scénarios pour la crise  Libanaise, ...

Lire la suite...

Entre projection et représentation (2)


Tahar Chikhaoui

Projection /représentation avons-nous dit[1].  La question de l’artiste comme celle du chercheur pose davantage la question de la liberté individuelle que celle de la démocratie politique. Entendons-nous bien : sous le régime de Ben Ali et davantage sous celui de Bourguiba, moins irrespectueux de l’art, des voix singulières se sont fait entendre dans le domaine du cinéma comme dans les années 80 ...

Lire la suite...

Entre projection et représentation (1)


Tahar Chikhaoui

Tâtonnant, incertain, provisoire, le texte qui suit est plus (ou moins) qu’une hypothèse : une réflexion en cours, que je mets à l’épreuve d’une réalité mouvante et d’un débat souhaité. Le premier jet d’une série d’articles  qui seront autant un développement que des tentatives d’affinement d’une réflexion articulée autour de quelques dualités telles que représentation/projection, culture/art, démocratie/liberté prenant appui sur ...

Lire la suite...

Du festival des jeunes écrivains à Street poetry : rencontres littéraires à l’ère de l’après 14 janvier


 Insaf Machta

Militantisme et engagement au festival de Kélibia : y a–t–il moyen de penser la littérature en dehors de l’engagement ? Le festival de Kélibia  en est à sa vingt-sixième session. Il était dirigé jusqu’à la révolution par une équipe, quasiment la même depuis la création du festival en 1987 (avant le 7 novembre), et dont les membres étaient pour l’essentiel issus du ...

Lire la suite...

Une occasion manquée pour la démocratie :


GARDER LE CAP
Jocelyne Dakhlia

Le paysage politique tunisien devient à la fois plus clair et plus confus que jamais. Claire est sa polarisation croissante, toute dynamique de regroupement de partis mise à part, entre « islamistes » et « progressistes laïques», mais le caractère approximatif et, au final, inadéquat de ces deux appellations restitue immédiatement ce qui est aussi sa confusion. La bipartition de la société politique qui ...

Lire la suite...

Le 14 janvier ou l’Événement seméSihem Sidaoui

On croit que lorsqu’une chose finit, une autre commence tout de suite. Non. Entre les deux, c’est la pagaille. Duras Deux ans après décembre-janvier 2011, pouvons-nous dire qu’il y a « Événement », que nous avons vécu la révolution, que ses résonances continuent à se propager, à vibrer, à mettre en mouvement la machine des possibilités déclenchée, ouverte une fois pour toutes, ...

Lire la suite...

L’an I de la Révolution tunisienne ou les résurgences d’un passé qui divise


Jocelyne Dakhlia

La Tunisie révolutionnaire ne cesse d’aller de surprise en surprise. Du jour même, du moment où elle s’est pensée comme révolutionnaire, elle est entrée dans un processus d’incessante redécouverte d’elle-même et de ses ressources cachées, dans l’enchantement comme dans la crainte et la stupeur. L’échéance électorale du 23 octobre n’a été au fond qu’une étape particulièrement révélatrice ou cruciale dans ...

Lire la suite...

Le peuple et ses masques


Hichem Abdessamad

Au commencement, il y a le peuple « sans qualités », celui, quantifiable, des démographes et qui se décline uniforme, le temps d’un recensement, avant de se redistribuer en classes sociales et autres “catégories socioprofessionnelles”. Dans les périodes de « calme plat », le peuple considéré dans son ensemble est perçu comme amorphe, atone, accablé de servitude volontaire[1]. Ce qu’on appelle l’agitation sociale, toujours corporative comme ...

Lire la suite...

Le film et les malentendus de la révolution


Insaf Machta

La révolution du 14 janvier a eu pour conséquence de déverrouiller l’espace public. Les événements cinématographiques n’ont pas échappé à cette tendance. Des films ont été projetés un peu partout dans le pays, y compris dans les régions les plus déshéritées, dans des endroits où le cinéma n’avait pas l’habitude de pénétrer. Des initiatives personnelles et associatives, lancées parfois avec ...

Lire la suite...

ăn dặm kiểu NhậtResponsive WordPress Themenhà cấp 4 nông thônthời trang trẻ emgiày cao gótshop giày nữdownload wordpress pluginsmẫu biệt thự đẹpepichouseáo sơ mi nữhouse beautiful