Templates by BIGtheme NET

cinéma

Cette rubrique regroupe

  • des textes parus dans la revue Cinécrits entre 1998 et 2004. Nous les re-mettons à la disposition des lecteurs et des internautes non seulement parce que nous les jugeons importants mais aussi pour attirer l’attention sur une expérience cinéphilique, une aventure exaltante pour toutes et tous ceux qui l’ont vécue… Susciter l’intérêt, des vocations, qui sait… ?
  • Des critiques de films, analyses et textes autour du cinéma…
  • Une fenêtre sur les  travaux des ateliers cinéma initiés par les animateurs de Nachaz et/ou auxquels ils participent…

dossier-cinécrits dossier-cinécrits dossier-cinécrits

 

Adieu Bonaparte. Le mur et le désert par Sami Bargaoui

bonaparte-300x160

Adieu Bonaparte se termine par un gros plan, où Ali, marche dans le désert, seul, serein, presque souriant. On se souvient que le générique du début du film est un plan rapproché et arrêté sur un mur décrépi de pierres presque noires. Dans son déroulement, il suit pas à pas le chemin qui conduit de la sombre impasse à la ...

Lire la suite...

Ma Révolution à moi


Mohamed Khenissi

Khenissi

A-t-on le droit de parler de la révolution quand on a l’impression d’être passé à côté ? Comment en parler ? Il est primordial pour moi d’afficher d’emblée le lieu d’où  je  parle-écris, même si cela n’est pas forcément une garantie d’objectivité. J’ai choisi de parler à la première personne par prudence, et je ne voudrais pas extrapoler à partir d’un vécu individuel, ...

Lire la suite...

La mauvaise herbe


Hajer Bouden

hajer2

Lorsque Ben Ali était arrivé au pourvoir en 1987,  il s’était présenté comme le pourfendeur du culte de la personnalité. Exit les portraits de Bourguiba, sa statue à cheval Place d’Afrique, son visage imprimé sur les billets de banque. Plus jamais la gueule d’un président, la célébration de son anniversaire et tout le bataclan folklorique qui l’accompagnait, ses vacances et ...

Lire la suite...

Amina et l’instantanéité de la révolution


Jocelyne Dakhlia

jocelyne

Une jeune fille, une très jeune femme était en prison pour des faits qui ne nécessiteraient pas le recours à une détention préventive. Human Rights Watch, la Ligue des Droits de l’Homme ou d’autres organisations de défense des droits humains nous le rappellent instamment. Une mobilisation contre l’extrême sévérité du traitement qui lui est réservé est donc impérative, et ces ...

Lire la suite...

LA SOCIETE CIVILE DANS LE DISCOURS POLITIQUE TUNISIEN AVANT ET APRES LA REVOLUTION*


Mohamed-Chérif Ferjani

La société civile a été constamment invoquée par les différents acteurs durant les deux dernières décennies en Tunisie : L’Etat se disait en être le garant, le promoteur et le défenseur contre la menace islamiste et son projet obscurantiste et théocratique ; les islamistes considéraient que sans eux il n’ y avait aucun moyen de mettre fin à la dictature du régime ...

Lire la suite...

Des mots et des idées en Politique


Ikbal Zalila

Ikbal-Z

L’ouverture soudaine et totalement débridée du champ politique l’a paradoxalement lesté d’une opacité  qui rend illusoire toute prétention à en appréhender  la complexité, encore moins à le projeter dans un devenir. Finis les beaux jours où résignés ou presque à vivre à l’ombre d’une dictature prédatrice on refaisait le monde en échafaudant mille et un scénarios pour la crise  Libanaise, ...

Lire la suite...

Entre projection et représentation (2)


Tahar Chikhaoui

tahar

Projection /représentation avons-nous dit[1].  La question de l’artiste comme celle du chercheur pose davantage la question de la liberté individuelle que celle de la démocratie politique. Entendons-nous bien : sous le régime de Ben Ali et davantage sous celui de Bourguiba, moins irrespectueux de l’art, des voix singulières se sont fait entendre dans le domaine du cinéma comme dans les années 80 ...

Lire la suite...

Entre projection et représentation (1)


Tahar Chikhaoui

tahar

Tâtonnant, incertain, provisoire, le texte qui suit est plus (ou moins) qu’une hypothèse : une réflexion en cours, que je mets à l’épreuve d’une réalité mouvante et d’un débat souhaité. Le premier jet d’une série d’articles  qui seront autant un développement que des tentatives d’affinement d’une réflexion articulée autour de quelques dualités telles que représentation/projection, culture/art, démocratie/liberté prenant appui sur ...

Lire la suite...

Du festival des jeunes écrivains à Street poetry : rencontres littéraires à l’ère de l’après 14 janvier


 Insaf Machta

insaf

Militantisme et engagement au festival de Kélibia : y a–t–il moyen de penser la littérature en dehors de l’engagement ? Le festival de Kélibia  en est à sa vingt-sixième session. Il était dirigé jusqu’à la révolution par une équipe, quasiment la même depuis la création du festival en 1987 (avant le 7 novembre), et dont les membres étaient pour l’essentiel issus du ...

Lire la suite...

Une occasion manquée pour la démocratie :


GARDER LE CAP
Jocelyne Dakhlia

jocelyne

Le paysage politique tunisien devient à la fois plus clair et plus confus que jamais. Claire est sa polarisation croissante, toute dynamique de regroupement de partis mise à part, entre « islamistes » et « progressistes laïques», mais le caractère approximatif et, au final, inadéquat de ces deux appellations restitue immédiatement ce qui est aussi sa confusion. La bipartition de la société politique qui ...

Lire la suite...

ăn dặm kiểu NhậtResponsive WordPress Themenhà cấp 4 nông thônthời trang trẻ emgiày cao gótshop giày nữdownload wordpress pluginsmẫu biệt thự đẹpepichouseáo sơ mi nữhouse beautiful